Les geeks vs. le sexe féminin

on March 29 | in c0mmun0tés | by | with No Comments

Les geeks des fois je les aime bien. J’en suis probablement un, bien sûr. Mais je ne voudrais pas forcément être membre d’un club qui m’accepterait comme membre. Le problème, c’est que maintenant que les geeks sont les nouveaux maitres du monde, leurs travers peuvent devenir carrément insupportable. Et en numéro un dans leur longue liste de travers, il y a pour moi le sexisme. C’est compliqué parfois de faire des généralisations sur les geeks, parce qu’on a du mal à les définir précisément. D’un côté on a 4chan, Reddit, Anonymous, de l’autre on a la blogo-twitto-sphere high tech avec TechCrunch, Mashable, et TOUT Google+. Et puis il y a les gamers, les fans de comics, et tout un tas d’autres communautés disparates qui n’ont finalement pas forcément tant de choses en commun. Sauf une : les communautés geeks sont quasi-systématiquement misogynes.

Vous pourriez bien entendu me citer plein de contre exemples dans chaque catégorie, vous allez peut-être même me parler des geekettes, et je ne vais pas pouvoir nier qu’elles existent. Mais les femmes ne sont pas toutes féministes.

Commençons par 4Chan, parce que 4Chan, comme toujours, c’est le pire. Ils ont cette super défense d’être un rassemblement d’anonymes, dont personne ne peut connaitre avec certitude la composition exacte. Du coup ça les énerve quand on imagine qu’ils sont une bande d’ados boutonneux et mâles. Pourtant il suffit d’aller sur Google Ad Planner 4chan : 84% des visiteurs du site sont des mecs (et 48% ont moins de 25 ans).

Chez Reddit, ce sont 72% des visiteurs qui sont des hommes. On trouve des statistiques plus équilibrées sur Twitter (55% d’hommes) et une égalité parfaite sur Facebook. Sur Pinterest, par contre, c’est l’inverse : 74% des visiteurs sont des visiteuses. Mais ces staitistiques ne vont pas très loin. Si j’avais accès à des statistiques d’usages de sites aussi “sexués” que Reddit et Pinterest, je parie qu’on verrait que par un effet d’entrainement, les hommes sont X fois plus actifs que les femmes sur Reddit et inversement sur Pinterest.

Reddit c’est sans doute le pire endroit à fréquenter si vous êtes un geek mais que vous n’êtes pas particulièrement misogyne, parce que contrairement à 4Chan, on s’y prend vraiment très au sérieux. Même si comme moi vous ne que jeter un oeil de temps en temps à la frontpage, vous voyez souvent remonter des messages de mecs qui blaguent sur le fait que les femmes seraient sexuellement excitées par un gros compte en banque qui ne comprennent pas pourquoi on ne punit pas plus sévèrement les nombreuses femmes qui ruinent la vie d’hommes innocents en les accusant de viol (d’ailleurs, essayez de raconter votre viol sur Reddit, les filles, vous verrez, on mettra votre parole en doute).

Le pire c’était le subreddit “Jailbait” et les justifications libidineuses des redditors pour expliquer que c’est OK de publier des photos sexy d’adolescentes sans leur consentement. Reddit, après moult tergiversations, a du fermer cette grosse source de traffic après un énième cas d’échange de photo relvant des loi sur la pedopornographie. Les pauvres redditors se sont plaint de la tyrannie du politiquement correct, bien entendu.

Si vous explorez les subreddits vous trouverez encore des horreurs comme “Men’s Rights“, où on débat de toutes les horribles façon dont les hommes sont oppressés dans nos sociétés et où on s’échange des images comme celle ci pour se conforter de vivre sous la tyrannie des femmes :

Pour résumer, une grosse frange de Redditors vit dans la peur des succubes qui n’en veulent qu’à leur argent, craignent à tout moment de se faire accuser à tort de viol ou de harcèlement sexuel par une féministe frigide, alors qu’ils n’y peuvent rien ss’ils sont cernés de gamines de quinze ans qui mettent des jupes exprès pour les provoquer. Les pauvres.

Alors bien sûr ce serait idiot de rejeter tout le culture web/geek/memesque (je refuse d’écrire “du lol”). Si j’ai appris un truc des films de mafia, c’est qu’il vaut mieux régler ces problèmes en famille. C’est pour ça que mon mème préféré du monde est sans doute privilege denying dude, une parodie du mec incapable de voir plus loin que le bout rose de son penis à la couleur d’endive.

Il est intéressant de noter tout de même que ce mème a été créé sur Tumblr, dont 47% des visiteurs sont des femmes selon Google. Et il a été créé par une femme. Le problème est bien sur loin d’être réglé : Privilege Denying Dude est avant tout utilisé pour dénoncer des attitudes racistes, mais les quelques instances où il a été utilisé pour dénoncer le sexisme ont quand même mis suffisamment de monde en colère pour inspirer le mème réac “feminist cunt” (Ne me dites pas que c’est un mème sarcastique, ça n’existe pas).

Pin It

0 Responses to Les geeks vs. le sexe féminin

  1. “je refuse de dire LOL mais je dis memesque”

    hum, hum…. -__-‘

    • 2goldfish says:

      Je préfère inventer des néologismes moches et cons que personne ne reprendra que reprendre les néologismes moches et cons que tous les twitto-journalistes reprennent.

  2. 2goldfish says:

    Je suis obligé de mettre cette jolie capture de 4chan fournie par @harry_tuttle sur Twitter à l’instant :

    Une belle illustration de pourquoi /b est pire et donc mieux

  3. Et du coup à quand l’article sur les filles qui se prétendent geek pour se faire sucer le 2.0 ?
    “OH LOL J’AI ACHETE UNE DS JE SUIS TROP GEEK !!!”

    #Contrepoint

  4. Harry says:

    Je vois en général d’un très mauvais oeil tout ce qui essaye de faire changer la façon dont google se comporte : http://blogoscoped.com/archive/2007-05-24-n36.html

    Ensuite, sur la partie démographique des utilisateurs de sites, le sexe compte, mais la nationalité aussi ; les sites mentionnés sont, à priori, principalement utilisés par des américains, et dans ce contexte, la peur du procès pour discrimination sexuelle correspond à une réalité qui existe moins dans des sociétés moins procédurières (en revanche, pour le sexisme juridique en cas de divorce, c’est assez généralisé).

    Oh, one more thing (°ロ°)☝

    tl;dr, TITS or GTFO!

    • 2goldfish says:

      Le sexisme juridique en cas de divorce, effectivement, c’est un vrai problème. Après je voudrais bien être un peu plus renseigné sur les cas de procès pour harcélement sexuel “abusifs”, sans même parler des cas d’accusation de viol infondée, je sens quand même un climat de paranoïa exagéré sur Reddit.

      A noter que j’ai donné les chiffres mondiaux pour chacun des sites mais que si on se concentre sur les visiteurs américains uniquement, dans chaque cas on trouve une plus forte proportion de femmes que dans le reste du monde.

      Après, je ne voulais pas taper que sur Reddit : j’aurais bien aimé avoir le temps d’écrire plus sur le sexisme dans le milieu des startup, qui se révèle dans des blogs comme TechCrunch et Mashable, en particulier avec le cas très révélateur de Pinterest. Le fait que son succès à un public féminin entraine tellement de commentaires plus ou moins volontairement sexistes, c’est assez amusant.

  5. Marye says:

    même si mon avis n’est pas très poussé, j’ai envie de dire qu’en général, ces mecs là n’ont pas de nanas parce qu’ils restent dans la friendzone. Ca plus la frustration de se faire rejeter et hop. C’est mieux de rejeter en premier plutôt que de se faire rejeter, ça donne un “pouvoir” de supériorité. M’enfin bon.. Quand tu vois sur 9gag les mecs qui publient “bitch please, go back to the kitchen and make me a sandwich”, t’as envie de rire parce qu’il faut quand même prendre les choses à la dérision. Alors après où est la frontière entre l’humour et le sexisme, je ne sais pas trop.
    Desproges disait qu’on pouvait rire de tout mais pas avec n’importe qui. Il y a aussi des règles de bienséance et de respect vis à vis de tout le monde.

  6. Je pense que l’assimilation de 4chan à des communautés de gamers est assez excessive tant les deux n’ont rien à voir… Les centaines de communautés de gamers (et gameuses) sur le net ne sont pas ou très minoritairement misogynes, et n’ont aucun lien avec la communauté de 4chan ou d’autres imageboards… Le nombre de gameuses en évolution exponentielle (le temps du jeu vidéo masculin est révolu depuis pas mal d’années maintenant), et les communautés les acceptent très normalement, sans distinction de sexe. Je pense qu’il en va de même avec les communautés de lecteurs.

    Donc voilà, je trouve que cet amalgame est vraiment exagéré, et n’a pas lieu d’être, comme le montre finalement l’argumentaire qui ne parle que de 4chan et de Reddit…

    Au delà de ça, sans dire qu’il n’y a aucun sexisme dans les communautés d’imageboard, la plupart des posts sexistes ne sont que des délires pas sérieux, des trucs dont il faut se détacher ou qu’il ne faut pas prendre au pied de la lettre. En effet il y a aussi de nombreux autres posts concernant les juifs, les noirs, les européens, les asiatiques, les roux, les trucs, les machins… Et la plupart ne sont là que pour faire une vanne, au même titre qu’une vanne d’humour noir, un meme étant la dernière chose à prendre au sérieux.

    Enfin, les anonymous sont eux aussi à distinguer, ils ont tout de même aidé les forces de l’ordre américaines à traquer des agresseurs sexuels…

    • 2goldfish says:

      C’est pour ça que je parle plus de Reddit que de 4chan, finalement, et que je dédouane presque ces derniers. Tout n’est pas que du “délire” sur /b, mais c’est un endroit où l’on sait qu’on va pour exprimer le plus souvent ses plus bas instincts. A l’inverse, Reddit et en particulier les subreddits comme Men’s Rigths, c’est un endroit où on se prend très au sérieux, et où le sexisme n’est pas toujours une blague, loin de là.
      C’est aussi une grosse communauté de gamers.

      Le but de cet article n’est en tout cas pas de stigmatiser les geeks comme une population particulièrement sexiste. Le sexisme est partout, il se trouve juste qu’il est aussi dans les communautés geek, et qu’a force de ne voir que des articles de geeks autosatisfaits, j’ai eu envie de pointer du doigt ce problème souvent ignoré.

      • En effet la misogynie c’est pas un phénomène exclusif au web, malheureusement.
        Mais pour ce qui est de reddit étant majoritairement une commu de gamers, je pense pas que ça soit là la ligne directive de Reddit, et surtout une condition sine qua non pour être misogyne, donc je sais pas si c’est très pertinent dans le sens où si demain on découvre que 30 types font des réunions du KKK tous les dimanches dans leur cave et que parmis eux 20 sont des docteurs, on va pas dire que tous les docteurs sont racistes quoi… Ca reste à mes yeux un amalgame un peu tordu (surtout que là, vous citez quand même “toutes les communautés”, ce qui est une accusation vraiment forte et totalement disproportionnée en plus d’être, à mon sens, fausse), c’est assez dommage.

        PS : oui je fais des métaphores de merde quand je parle !

      • fifi_ says:

        Hmm, y’a quand même un paquet de gameuses qui se font insulter dans les communautés FPS… C’est loin d’être friendly happy.
        Après, de là à dire que les joueurs de FPS sont de sous-humains avec un QI de moule tout juste bons à gigoter la souris en beuglant dans des micro-casques débiles, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai jamais.

  7. Le problème, si je puis rebondir sur ce que dit Florian, c’est que l’article assimile en effet “geeks” à “Reddit”, qui sont deux groupes aux frontières très différentes : si les geeks sont de plus en plus nombreux aujourd’hui, au point que c’est devenu un concept attrape-tout (même Fillon se dit geek depuis qu’il a Facebook, c’est dire), les contributeurs de Reddit ou de 4chan sont un groupe beaucoup plus restreint.
    Une petite étude sur 4chan a en effet montré non seulement que les contributeurs étaient des jeunes garçons, mais qu’a fortiori ils étaient américains. Il est probable qu’une étude semblable sur Reddit montrerait la même chose. Or, à mon avis, affirmer que les jeunes garçons de la classe moyenne américaine sont sexistes, ça n’est pas une surprise (You don’t say? pour reprendre un terme de la mémétique). Ca n’est pas pour autant qu’il ne faut pas lutter contre, ceci étant dit.

    Maintenant, là où l’écueil est compliqué à saisir, c’est qu’il y a “des” publics à 4chan et “des” publics à Reddit, et que certains n’y vont pas pour la même chose. Ca peut m’arriver de lire l’un et l’autre et de rire de certaines blagues, mais je n’irais pas contribuer. Et de même, je ne pense pas que ça change radicalement ma perception du sexe féminin (d’ailleurs, de la même façon, l’article assimile un peu vite “sexe féminin” et “féministe”, qui sont deux cibles assez différentes). Le problème c’est qu’il est difficile d’objectiver ces “rapports” à 4chan ou Reddit, tout simplement parce qu’aucune enquête n’a été sérieusement faite sur ces sites Internet. Autrement dit, on est condamné pour le moment à gloser sur le phénomène, sans aller au-delà pour saisir comment est structuré le phénomène, et dans quelle mesure le sexisme véhiculé par ces sites n’est pas simplement le reflet d’un sexisme déjà imprimé dans les structures de la société mais bien s’il influence les cadres de pensée de ceux qu’ils fréquentent (autrement qu’un auto-renforcement pour certains).

    P.S : Oui le jargon sociologique c’est une déformation professionnelle, mais je pense quand même que ça aide à voir certaines choses!

    • 2goldfish says:

      J’ai beaucoup parlé de Reddit en effet, parce que l’article était déjà bien assez long. Mais je pourrais en écrire un ou deux autres de la même longueur sur le sexisme chez les lecteurs de comics, dans les blogs high tech, dans le parti pirate, chez les gamers, dans les sites de mèmes à la 9gag…

      Reddit (où la moyenne d’âge est sensiblement plus élevée que sur 4chan) était un bon moyen pour moi de parler de tout ça parce qu’on y trouve un peu toutes ses catégories de geeks.

      Ensuite, effectivement tout ça ne relève que de l’anecdote, et n’est pas étayé par une étude sociologique ou anthropologique approfondie. Si vous voulez me donner un bourse pour le faire, allez-y.

      • Il y a eu il y a quelques années un colloque à Lyon “les sciences sociales face au jeu vidéo”, c’est la preuve que ce champ de recherche n’est pas complètement à l’abandon, il doit y avoir moyen de trouver des financements quelque part à mon avis ^^

  8. UnVieuxGeek says:

    Tout le problème c’est le terme “Geek”, autant au début je me sentais concerné autant maintenant, plus du tout. Le Geek est devenu une mode, un espèce de qualificatif qui rend supérieur et qu’on affiche or, un des anciens prérequis des geek était justement ce décalage profond avec tout ce qui est mainstream, visible et suffisant. A l’origine c’était même pas une communauté puisque ça désignait une tare aux yeux du monde. C’était des gens pas normaux au sens où la société l’entendait.

    Bref, il est probable que désormais le geek de 2012 soit celui qui est convaincu que la place de la femme est soit ua bout de son appendice soit aux fourneaux, mais une chose est sûre on ne parle plus du tout des même gens qu’autrefois (Et quand je dis autrefois, on voit un petit vieux, barbe blanche, toge défraîchie, mais que nenni, autrefois c’est les années 90).

    Mes deux couronnes baltes.

    Signé : un vieux geek (pas si vieux finalement).

    • Melkor says:

      Très juste. Avant, le geek c’était celui qui avait lu le Seigneur des Anneaux. Maintenant, c’est celui qui a vu les films. C’est à dire plus ou moins tout le monde.

  9. Vincent says:

    Je trouve pertinente l’analyse donnée par Vivi Vibritannia. Je dois dire que j’ai été gêné par ce qui m’a semblé être un amalgame entre sexisme et féminisme et les sites utilisés pour illustrer l’article et le terme geek.

    Avoir une vie virtuelle et des activités geek ne devrait pas suffire à intégrer un individu dans cette catégorie sociale pour la simple est bonne raison que ces pratiques se sont démocratisées. De même l’auteur admet ne pas pouvoir définir le terme. Par ailleurs la manière dont l’article est écrit laisse penser que le problème soulevé prend de l’ampleur ou n’est pas maitrisable.

    Un geek, quelque soit son âge et sa catégorie socio-professionnelle d’origine est confronté à tout ce que la société occidentale produit en terme d’images, de codes, de symboles. Penser qu’il vit par définition en vase clos et qu’il s’opère une sorte de transfert (ici en l’occurrence des maux) de la société vers lui sans interactions, c’est faire un sacré raccourci, complétement faux au demeurant.

    Le “geek” ne contrôle pas le monde, c’est la société qui l’a acceptée non pas comme un groupe marginal, mais comme un composant à part entière d’elle-même. Et c’est le lien qui assimile le geek aux technologies de la communication qui lui donne une place de choix dans une société qui utilise massivement ces technologies.

    À aucun moment l’auteur ne fait le lien entre l’image de la femme véhiculée par la société ces dernières années et son impact sur les communautés citées en exemples. De Gossip Girls au clip de R’n’B en passant par la téléréalité et l’importance porno dans la fabrication des repères sexuels. Ajoutez à ça les déceptions ou les frustrations que peuvent avoir les membres de ces communautés. Comment et au nom de quoi n’y aurait-il pas de lien entre les comportements observés et le contenu que la société génère?

    La peur de la succube que l’auteur pointe tient aussi du fait que certaines femmes dégradent leurs images contre rétribution. Et surtout qu’elles ont plus de visibilité, à fortiori sur la toile, que celles qui ne le font pas.

    J’aimerai aussi apporter un élément de réponse à fifi_ concernant les gameuses et le FPS

    Le FPS, c’est le jeu de guerre, on se promène avec un flingue, Bref on joue à la guerre. Et c’est un jeu de garçon! Ça fait partie de ces codes édictés par la société. L’arme en elle-même est un symbole phallique et dans la petite enfance, elle est constitutive de l’identité sexuelle d’un petit d’homme. Le FPS devient à la fois un objet cathartique de la violence subit ou ressenti pour l’individu dans la société, de même qu’un moyen d’affirmer une forme de virilité.

    Dès lors, l’arrivée d’une fille, qui en plus est “meilleure” au jeu peut-être vécu comme une intrusion susceptible annihiler les fonctions sus-citer du jeu. Et perçu comme une agression.

    Comme la réponse à cette agression peut-être difficile à trouver dans le cadre du jeu (la fille est “meilleure”) l’agression verbale ou via le chat est l’alternative la plus rapide/simple. Et bien que ça puisse paraitre choquant, ce comportement s’applique aussi entre garçons. Je ne compte pas le nombre de fois où ma maman et moi on en a entendu et vu de toutes les couleurs ^^

    Je ne dis pas que c’est la seul explication, qu’elle s’applique à tout les cas, mais ça en fait partie et à mon sens, c’est pertinent.

    Soulever l’existence d’un problème est louable, n’en faire qu’un constat filtré par une idéologie sous-jacente au moyen d’une analyse superficielle est un poil tendancieux.

    N’en reste que ça a le mérite d’ouvrir un débat, ce qui dans le fond, n’est pas si mal…

    • 2goldfish says:

      Donc le sexisme dans les FPS c’est OK parce que ce sont des jeux de garçon ? o_O

      Expliquer, c’est différent d’excuser, non ?

      • Vincent says:

        C’est un raccourci et ce n’est pas ce que j’ai écris. Expliquer c’est différent d’excuser, de même que comprendre n’est pas accepter.

        À titre personnel et pour qu’il n’y ait pas de malentendu, je n’excuse pas et n’accepte pas ces comportements.

        Je ne proposais qu’un élément de réponse, loin de moi l’idée de les justifier. Faute de pouvoir changer les codes sociaux en place bien avant ma naissance, et n’ayant pas de solution concrète et applicable dans mon chapeau magique, J’estime que comprendre les mécanismes qui provoquent certains comportements, est un bon moyens de s’en protéger.

        “Il m’insulte parce qu’il est comme ça et pas à cause de moi en temps qu’individu qui subit son ire à un moment “T”. ça permet de passer outre et de continuer à prendre du plaisir à échanger ou à jouer sur la toile.”

      • 2goldfish says:

        OK, nous sommes bien d’accord.
        Dans mon article je me suis cependant volontairement gardé de tenter d’expliquer ce sexisme, parce que faute de pouvoir faire une véritable enquête, je n’aurais pu me raccrocher qu’à des raccourcis un peu faciles comme “c’est la faute aux clips de RnB” ou pourquoi pas “c’est des geeks ils sont tous puceaux” tant qu’on y est.
        Le fait est que je ne connais ces populations qu’à travers la façon dont elles se présentent sur le web, et que c’est la seule chose que je peux commenter.

  10. [...] à endurcir le bestiau dans le mauvais sens du terme. Soyons clair, ce que dit est 2goldfish dans son billet sur BoumBox est malheureusement vrai. Le g33k moyen a la vanne facilement grasse et sexiste. Et je [...]

  11. Statler says:

    Pour la petite histoire, je me souviens que le tumblr original du Privilege Denying Dude avait été fermé parce qu’il violait un copyright sur l’image (alors que non : chose rare, la fille qui faisait ça avait acheté le droit de faire ça à la société de stockimage), contrairement sûrement à n’importe quelle meme à base d’extraits de stockimage, ou n’importe quelle image sur tumblr.
    Tiens d’ailleurs, 9gag m’a fait remarquer qu’il doit y avoir une modération moins bête sur cheezburger network, où le sexisme est beaucoup, beaucoup moins présent (ou alors les gens y sont beaucoup, beaucoup moins cons, mais à ce point là je n’y crois pas).

  12. Gahromi says:

    Je suis un geek. Je joue aux jeux en ligne avec des potes.
    Je ne suis pas sexiste. J’ai eu une éducation normale, depuis petit on m’a tout expliqué.
    Tous mes potes ont les mêmes avis que moi. Même en rigolant, nous savons tous que la femme est l’égal de l’homme, un point c’est tout.
    Généraliser, c’est mal. :)

  13.   says:

    Circlejerk!

  14. benomari says:

    pdz

  15. éma says:

    pdz mais pas benomari

  16. st3luccio says:

    “[...]Sauf une : ce sont tous de gros misogynes.[...]” J’ai repris cette phrase de l’article, j’aimerais juste dire : merci pour l’amalgame, franchement ça fait plaisir de voir tout le monde dans le même panier. Ok on ne peut pas nier certains commentaires de gamers, etc. mais cette réplique est tout droit tirée d’un cliché. On peut être geek et féministe.

    • 2goldfish says:

      Et voilà on fait une grosse phrase provocatrice à l’emporte pièce et les gens sont provoqués et la prennent comme une généralité. On ne peut vraiment plus compter sur les gens pour mal nous comprendre.

  17. 2goldfish says:

    Bon, celà étant dit, je suis un très mauvais troll et j’en ai marre de voir cet article retweeté régulièrement par des geeks outrés qui prennent cette phrase comme prétexte pour ignorer tout le reste de l’article. Je vais la changer pour ne plus dire que les geeks sont tous misogynes mais que ce sont les communautés geeks qui le sont.

  18. [...] ma tête), j’ai rarement antagonisé autant de monde qu’en écrivant un article sur le sexisme chez les geeks. Il faut dire que j’ai aussi rarement été aussi agressif, parce que le sujet [...]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« »