Consensus Critique

on September 23 | in c0mmun0tés, interouèbe | by | with No Comments

T’as vu le titre ? Chiadé, hein ? Je devrais me taper sur l’épaule et me dire bon travail, mais non… encore à boire. Y’a quoi au menu du jour ?

Sens Critique.

Lancement de l’Open Bêta : voir le blog.

Mince, ils sont vachement en mode laconique les loulous de Sens Critique lorsqu’ils annoncent un nouveau truc ! Vas-y Guitsby, enlève tes bottes ! Prends un coup de saucisson et descend une blonde. Quant je t’envoie des feedbacks, tu me répond en smileys, et quand t’annonces des nouvelles features, on dirait que t’es en train de te trancher les veines. Je vais pas faire style que je suis concepteur-rédacteur (je suis concepteur-rédacteur) mais une belle :

Open-Bêta dudes’n gals ! Partouze critique ! Youhou !

Ça aurait vachement plus de gueule, nan ? Ok, c’est vulgaire et toussa mais bon, je suis pas concepteur-rédacteur non plus.

BREF.

Un paragraphe déjà et j’ai pas dit grand-chose… Franchement, je sais pas pourquoi vous lisez encore. Hey non non, te barre pas tout de suite ! J’vais dire des trucs intéressants à retouitter dans les paragraphes d’après, t’inquiètes, promis, juré, craché, t’as vu, t’inquiète, wesh, gros, big up, ouh.

Bon, Sens Critique, je vous le dis tout de go, je trouve ça complètement génial. Je le dirais pas de beaucoup de choses. Je le dirais même pas de BoumBox*.

  • Déjà, c’est des gens très cools qui le font.
  • En plus, c’est des copains à Netsabes, qui est très cool (il paraît, je l’ai jamais vu, j’ai entendu dire que c’était un immense black musclé alcoolique musulman intégriste, ou alors je confonds avec Monsieur Lâm).
  • Des gens qui passent 3 mois à bêta-tester et à répondre gentiment aux feedbacks d’utilisateurs slash connards bourrés comme moi, ils sont forcément appliqués.

Bon. Ici, je place l’astérisque :
*c’est faux, je le dis tout le temps.

Bon. Ce qui est marrant sur Sens Critique, c’est qu’au moment où Facebook concentre toutes les critiques des paranoïaques conspirationnistes tarés qui guettent les illuminatis dans les boites de corn flakes (et autres paranoïaques conspirationnistes tarés modérés voire centristes) qui balisent sur l’usage que fera le géant du social nietwork des pata-octets de données personnelles qu’il a amassé depuis 2007, Sens Critique réussit à se placer gentiment et avec un smile absolu sur le terrain de la récup’ de datas 100 milles fois plus intéressantes que les photos de votre chien que vous collez sur FB : vos putains de goûts de la chose artistique !

Tandis que Mark Z. se gratte la tête pour savoir comment utiliser à des fins publicitaires les 3 millions de gays taoïstes d’extrême droite qu’il a identifié sur son réseau (surtout vu le fonctionnement méchamment pérrave de Facebook Ads – permettez moi de dire mdr en italique), l’ami Sens Critique aura bientôt cette miraculeuse occase de vendre une population “Fan de films fantastiques” / “Fondus de comédie romantique” / “Lecteurs de littérature classique” / “Amoureux de Houellebecque” et j’en passe, qui fera triquer à en défoncer le plafond numérique tous les annonceurs de pub internet. Et bam, que voilà le futur Nolan servi aux afficionados du gars (oh. les. pauvres.). Persoooooonne n’est aussi prompt à liker Inception sur Facebook qu’ y coller un 6 sur Sens Critique.

Mais en même temps, c’est tellement bien pensé qu’on risque peut-être d’atteindre les promesses humides de la pub ciblée pour de vrai et qui t’intéresse absolument. Bon, j’y crois moyen, mais de temps en temps, faut rêver. La dernière fois que j’y ai cru, c’était en entendant chanter les gars de Ligatus (les tueurs de Google Adsense) mais aujourd’hui, toutes les pubs de Ligatus me proposent de devenir TRADER !!! Merde ! Ça a fichu un coup à ma sensibilité artistique à fleur de peau.

Tiens, je te l’ai pas dit, Sens Critique, mais tu as évidemment le droit de reprendre et modifier tout ce que je dis dans ce billet pour t’en servir à la maison. On est entre potes, quoi. Faisons comme si tes nouvelles CGU s’appliquaient ici.

Ah ouais, tes nouvelles CGU qui font grincer les dents. Parlons-en !
Y’a le bon 2Goldfish qui est venu te péter les couilles tout à l’heure pour je sais pas trop quelle raison (je parie qu’il s’emmerdait). Tu sais, lui en veux pas trop, c’est vraiment un super dude même s’il a pas aimé Spinoza encule Hegel pour une mystérieuse raison d’handicapé stylistique connue de lui seul**. Bref. Tes CGU en mode “je fais ce que je veux avec votre matériel éditorial“, elles ont fait grincer des dents. Je le sais parce que même Harry Tuttle, dont le cerveau vaut au bas mot celui de 18 journalistes de Slate.fr, et qui est l’un des illustres (et toujours révérés et clairement brillants et supérieurs en tout point à l’humain lambda) lecteurs de BoumBox, il l’a dit sur Twitter.

MAIS. BON. DEUX SECONDES ON ARRÊTE LES CONNERIES.

(ici, deuxième astérisque :
** je ne lui ai pas dit ça en face)

Bon. Là j’en suis à mon 5e verre de porto et j’ai dinné avec des olives aux anchois et j’écoute “Nude as the news“, je te laisse imaginer.

DONC !

Tu sais, Sens Critique, les écoute pas tous ces pisse-froid : c’est juste des salopards de connards mégalos les mecs qui râlent sur tes CGU (no offense !). Ils croient qu’ils vont se retrouver en Une de GQ et derrière les DVD d’Avatar. Mais oh oh oh, ils se sont pris pour des critiques du Masque et la Plume ou quoi ? (et bon, même eux sont pas sur la jaquette de la rétrospective Blu-Ray des contes moraux d’Eric Rohmer…). C’est bien gentil le participatif pouet pouet, mais c’est pas sur ça que tu bâtis une réputation qui fait vendre dans les chaumières de France. MissPress (40K de followers, mes respects) vaudra jamais l’avis d’une Maureen Dor (bah oui, c’est triste).

Et malgré que je t’aime de tout mon coeur, Sens Critique, ton avis sur un concert de avec Villette Sonique vaudra toujours moins que celui de Fluctuat.net, même si dans un futur brillant d’optimisme, tu pèserais 30 fois son poids en kilo-euros. Ce n’est pas le sens de ta démarche. Déjà que si Facebook était partenaire de Janelle Monae, on en rigolerait… Mais je te souhaite un grand futur brillant. Et des milliards de retombées presse. Et même de trouver des gogos suffisament intéressés par la chronique de Raymond-du-48 pour la foutre en cover du prochain bide de Lagaf’. L’hypnose du Web social est sûrement encore assez forte pour permettre ça.

Mais je sens un futur proche fait d’une diabolique et intime alchimie publicitaire, de récompenses participatives, de méritocratie critique, de guide socio-culturel en ligne et de course réputationelle pour toi. Peut-être même d’histoire de cul ? Je te souhaite tout ça, Sens Critique. Je te trouve cool, je te donnerai mes critiques, je te laisserai les amputer pour gagner des badges. Je veux te voir devenir ce que Kudocities n’aura jamais su être. Va et gagne !

Va et nique-les toutes, ces putains d’entreprises brandées Web2 qui n’ont rien compris…

Toi, tu sais.

Va et conquière le monde.

Je suis pour.

Bisous.

Signé, ton ami :

fifi_

Pin It

0 Responses to Consensus Critique

  1. 2goldfish says:

    Tu devrais écrire bourré plus souvent.

    2goldfish

  2. Harry says:

    Merci pour le léchage de boule en bonne et due forme ;)

    Ce qui m’a mis sur le cul dans cette histoire, c’est le fait que suite à l’annonce, tout le monde tweetait qu’il avait des invits, et j’étais le seul con devant mon écran à me demander si je validais les CGU ou non.

    Je ne voyais pas pourquoi ce que je peux reprocher à des sites (ou logiciels) de grande envergure ne serait pas reprochable pour des sites plus confidentiels, même réalisés par des gens que l’on estime proches dans notre réseau.

    Alors évidemment, le refus de ces CGU peut donner l’impression que l’on valorise ses propres “critiques” comme un conseillé financier valorise ses contrats d’assurance vie moisis ; ce n’est pas mon cas. Mes critiques ne valent rien, c’est pourquoi j’aimerais que l’on ne laisse aucun doute sur le fait qu’elles ne seront pas valorisées.

    La rédaction de ces CGU est plus que maladroite, car elle ressemble trop à celles de Chrome, facebook, etc.

    Pourquoi ne pas nous assurer qu’aucune utilisation ne sera faite en dehors du site et tenter de valoriser le site avec, par exemple, une formule premium donnant l’accès aux critiques (et sans pub) ?

    TL;DR –> je ne peux accepter de telles CGU que si je ne produit rien. J’ai donc effacé mes 2 misérables critiques :’(

  3. 2goldfish says:

    Ouais, l’exemple de la jaquette de DVD était surement assez mal trouvé… Un exemple plus crédible, c’est un partenariat avec un magazine gratuit genre Trois Couleurs, celui qui est distribué dans les MK2, ou “Air”, celui des Macdo, où ils pourraient avoir une colonne “ce qu’on en dit sur Sens Critique”.

    Enfin bon, si je voulais garder la propriété intelectuelle de ces critiques, je les écrirais sur WordPress, et si je voulais me donner un peu de mal pour les écrire, je les vendrais à Fluctuat.

  4. fifi_ says:

    Ce qu’on en dit sur Sens Critique ?
    1/ c’est quoi Sens Critique ?
    2/ qui est la personne qui parle ?
    3/ quelle valeur a sa parole ?

    Imagine un truc sponsorisé par Facebook avec un texte “Cedric Le Merrer en dit ça sur Facebook + citation”. Ça n’a aucune valeur (sorry, lol).

    Et si Cédric Le Merrer est une bonne valeur, alors c’est le sponsoring Facebook qui n’a aucun sens.

    En partenariat d’évènement, apposer un Sens Critique a un sens. Mais pas besoin de citer les membres alors…

    Moi je dis “paranooo!” ;)

  5. Sam Lowry says:

    A vous lire, j’ai l’impression d’être dans le Garage Hermétique (genre le benêt qui ne comprend rien mais qui est content…)

  6. Guillaume says:

    j’ai pas tout compris, mais je veux bien une invit pour me faire une idée par moi meme :)

  7. Lau says:

    Enfin le problème de sens critique ça reste les connards qui veulent bien qu’on publie leur critique parce qu’il pense que Sens Critique va les rendre célèbres, grâce à leur crtitique super recherchée:

    Worst critique du pire connard ever :
    http://www.senscritique.com/serie/neon-genesis-evangelion/9751269190197853/critique/eccelex/

    Et y’a aussi les super polueurs qui écrivent
    “critique à lire sur mon blog ici”

  8. netsabes says:

    Je tiens à préciser que moi non plus je n’ai jamais vu ce monsieur Fifi_ (pourquoi un underscore ? C’est pour faire ghetto ? Le pseudo était déjà pris sur Boumbox ?), que non seulement je suis un gros black intégriste mais en plus j’ai une grosse Audi, et surtout que SensCritique c’est assez nul.

    D’ailleurs si tu cliques sur mon pseudo (sans underscore car Matrix c’est has-been maintenant les enfants), tu ne vas pas sur mon profil.

    • fifi_ says:

      Chère personne de couleur extrémiste avec un voiture de baron qui m’est totalement inconnue,

      “fifi” c’est tout le temps déjà pris.

      La dernière fois, j’ai demandé à Twitter de libérer “fifi”, inactif depuis 3 ans, et lorsqu’il l’a fait, ça a été piqué par une grosse américaine qui a posté un txeet puis quia disparu, mais c’est trop tôt pour redemander de le libérer.

      C’est pourquoi j’underscore, et puis ça fait comme un petit pénis vaillant, j’aime bien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

« »